Summer 2016 : Quand la babouche fait mouche !

Pour certains d’entre nous la babouche est souvent assimilée aux contes des mille et une nuits, à Aladdin et Jasmine ou encore à Dora l’exploratrice et son ami Babouche. Oui, chacun ses références ! La babouche, la babouche on ne la présente plus ; alors pourquoi s’y intéresser maintenant ?

Tout d’abord, la babouche en cuir telle que nous la connaissons aujourd’hui, c’est-à-dire à forme géométrique et parfois ornée de perles brodées serait d’origine marocaine et plus précisément elle serait Berbère. Nous en avons de différents types : la balgha, la besmaq, la rihya et la kontra.

Aujourd’hui, nous la voyons sublimée OU PAS sur les podiums:

les_babouches_printemps___t___2016_6609.jpeg_north_982x_white
Source : Vogue Paris

Même si l’essai sur les podiums n’est pas très concluant, les babouches que je pourrais porter sont celles-ci:

 

 

Je les aurais porté avec un jean destroy, un petit top blanc et une sacoche jaune moutarde afin d’avoir ceci:

IMG_20160612_175338
@Afrikntouch (Instagram)

Ici, il s’agit de paires de babouche revisitées et de très loin ! Elles s’éloignent de la babouche traditionnelle dans laquelle mon pied serait tout à fait à l’aise.

Finalement, faut-il parler de babouche moderne ? Est-ce encore une paire de babouche ? A vouloir trop moderniser les choses, on s’éloigne de leur essence même.

Oudy K.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s