A VUE D’OEIL …

L’African touch moderne est subtile. Votre African Touch n’a pas besoin d’être clinquant pour avoir de la valeur. Ce sont les petits détails qui font la différence. L’African touch ne tient qu’à un fil, elle tient à des éléments simples de notre quotidien. Nous la vivons, nous la ressentons. Elle a encore plus de valeur lorsqu’il y a une histoire derrière car la richesse de l’Afrique c’est avant tout et pour tout son histoire.

« Y KEÏTA », je résous l’énigme des salutations à la malienne.

« En Afrique traditionnelle, l’individu est inséparable de sa lignée, qui continue de vivre à travers lui et dont il n’est que le prolongement. C’est pourquoi, lorsqu’on veut honorer quelqu’un, on le salue en lançant plusieurs fois non pas son nom personnel (ce que l’on appellerait en Europe le prénom) mais le nom de son clan : « Bâ ! Bâ ! » ou « Diallo ! Diallo ! » ou « Cissé ! Cissé ! » car ce n’est pas un individu isolé que l’on salue, mais, à travers lui, toute une lignée de ses ancêtres. »

Amadou Hampâté Bâ